Comment fabriquer son propre miel ?


21 mars 2018 Facebook Twitter LinkedIn Google+ Bien-être



La fabrication du miel demande de la patience, de l'investissement et d'un peu d'expérience. Aujourd'hui, le fait maison a le vent en poupe. De nombreuses personnes se lancent dans la fabrication de leur propre miel. Dans un premier temps, il faut se procurer un équipement pour l'apiculture : une ruche, un essaim, une reine. Il est ensuite impératif de trouver l'emplacement où les abeilles vont pouvoir travailler calmement sans être dérangées. 

Le travail des abeilles

L'abeille va commencer son labeur par le butinage des fleurs afin d'en utiliser le sucre. Selon les plantes, il sera différent par sa composition. D'autres éléments vont donner au miel sa couleur, son arôme, des vitamines, des pigments. Les abeilles vont remplir leur jabot de ces substances sucrées puis une fois rentrées à la ruche elles vont donner leur récolte à d'autres abeilles qui vont en changer la composition. D'autres vont faire sécher le miel et l'entreposer dans des cellules qui seront ensuite recouvertes de cire. L'apiculteur amateur doit veiller sur sa ruche, il doit vérifier si les abeilles se portent bien. Selon les années et les régions, il peut y avoir une ou plusieurs récoltes de miel par an mais jamais la première année de fonctionnement. 

Débuter en apiculture

En moyenne une ruche produit entre 10 et 40 kilos de miel par an. Pour récolter le miel, il faut :

  • Ôter tous les cadres de la ruche
  • Enlever l'opercule de cire avec un couteau
  • Extraire le miel dans un endroit sec et tempéré

Les cadres sont ensuite installés dans un extracteur qui par sa force va faire couler le miel. Il sera ensuite filtré et entreposé une quinzaine de jours dans une grande jarre afin d'être décanté. La mise en pot peut alors se faire après cette période de repos. Vous pourrez vous régaler de votre récolte et en faire profiter l'entourage.