Comment soulager la cruralgie ?


8 mars 2018 Facebook Twitter LinkedIn Google+ Bien-être



Cette pathologie également appelée sciatique de devant est particulièrement douloureuse. C'est une inflammation du nerf crural. Elle touche principalement les personnes à partir de cinquante ans. C'est une cause directe de l'usure et de l'arthrose. Cette douleur vive qui s'étend de la partie basse du dos jusqu'à l'avant de la cuisse et de la jambe peut avec des traitements adaptés être soulagée. Pour une cruralgie, vous devez consulter un spécialiste. 

La cruralgie et la sciatique sont des cousines

Elles sont provoquées par l'inflammation d'un nerf issu de la région basse des lombaires. La cruralgie peut devenir paralysante. Le patient éprouve de grandes difficultés à monter les escaliers, le genou se dérobe et c'est malheureusement la chute. La paralysie entraîne l'impossibilité d'uriner et provoque une incontinence par débordement. Ces cas particuliers sont des urgences chirurgicales. Il faut immédiatement consulter au vu de ces symptômes. La cruralgie peut aussi être causée par un kyste, une arthrose, une hernie discale ou par une accumulation sanguine incommodant les racines lombaires. Le manque d'activité sportive est également l'un des facteurs qui peuvent entraîner cette pathologie.

Les traitements à envisager dès l'apparition des symptômes

Les médicaments peuvent soulager cette pathologie : 

  • Le paracétamol
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens
  • Les décontractants musculaires
  • Les antalgiques à base de morphine sont proposés lorsque les douleurs sont trop importantes

Dans 90% des cas, ces prescriptions associées à une immobilité d'au moins deux semaines suffisent à soulager le patient. La rééducation est souvent prescrite afin de muscler le dos et de soulager les vertèbres. En cas de surpoids, il est conseillé de perdre quelques kilos. L'ostéopathie selon la cause de la cruralgie peut donner de bons résultats. La chirurgie sera utile lorsque tous les traitements mis en place ne seront pas parvenus à soulager le malade. La pratique régulière d'une activité physique est importante. Il faut alors privilégier la marche ou la natation.