Comment sont financées les installations sportives ?


2 novembre 2017 Facebook Twitter LinkedIn Google+ Actualités



Chaque année, ce sont des milliers de bâtiments sportifs qui se construisent chaque année. Du terrain de football, à la salle polyvalente en passant par les terrains de basket, de tennis, les gradins pour les spectateurs et les vestiaires, ce sont plusieurs centaines de millions d’euros qui sont investis. Qui sont ceux qui permettent la construction de telles installations ?

L’Union européenne

Au sein des institutions européennes sont développées de nombreuses politiques de développement des activités sportives et des loisirs, notamment dans le secteur de la jeunesse et du développement structurel en zone rurale. Des dossiers de demande de financement peuvent être montés pour obtenir des aides et des financements de la part de l’Europe.

Les institutions publiques

C’est très certainement le premier investisseur en matière d’installations sportives et particulièrement les collectivités territoriales comme la région, les communes ou la communauté de commune. Du reste, le ministère de la Jeunesse et des Sports prend également part à de nombreux chantiers. Ces institutions doivent faire un appel d’offres, recevoir et étudier les différents projets des entreprises. D’ailleurs, certains constructeurs se sont spécialisés dans la création de bâtiments sportifs et travaillent régulièrement sur des travaux de plus ou moins grande ampleur partout en France. 

Les clubs sportifs et les fédérations

Ils prennent aussi une part très importante dans la construction des installations sportive, mais la nature des investissements dépend souvent de la popularité du sport dont il est question. Les clubs et les fédérations de football, d’équitation et de tennis par exemple ont la possibilité matérielle d’investir alors que d’autres comme dans le domaine de l’athlétisme ont des moyens plus limités.

Les donateurs

Parfois, certaines installations reçoivent des financements d’ordre privé de la part d’un généreux donateur. Ces aides peuvent être de nature très diverse à commencer par le don d’un terrain à construire, ou bien de mobilier, de matériel, jusqu’à l’investissement en argent. Ils sont souvent bien moins importants que ceux des deux précédents acteurs. Néanmoins, lorsqu’ils sont additionnés, ils peuvent atteindre une part non négligeable du budget total du projet.

Commentaires