Comment bien préparer son voyage pour éviter les mauvaises surprises ?


4 octobre 2017 Facebook Twitter LinkedIn Google+ Vacances



Lorsque l’on part en voyage, il est nécessaire de bien calculer le budget de ses vacances. Seulement, au retour la majeure partie des personnes s’aperçoivent qu’ils ont largement dépassé la somme qu’ils s’étaient fixée. Effectivement, au moment de prévoir son séjour il est des frais auxquels on ne pense pas. Voici quelques conseils pour réduire les fausses dépenses.

Prévoir tous les frais liés au transport

Vous avez réservé votre avion, ou bien avez calculé vos frais d’essence et de péage. Mais avez-vous pensé à d’autres frais de déplacement que vous devrez assumer au départ ou sur place ? Peu de personnes prévoient le prix du stationnement à l’aéroport. Pourtant sur Internet, il est possible de réserver son parking à Roissy en incluant ces frais dans le budget. De la même manière, n’oubliez pas d’ajouter le transport sur place en consultant les sites de taxi, de métro ou de bus.

Bien regarder ce que votre hébergement comprend

Nous avons souvent de très mauvaises surprises concernant les hôtels et les résidences. Qui ne s’est jamais retrouvé devant une lourde facture en constatant que le contenu du frigidaire n’était pas gratuit, que les petits déjeuners n’étaient pas compris, ou encore que la communication Internet, le téléphone ou l’abonnement de télévision étaient payants. Il est important de s’informer au préalable sur ce qui est inclus dans le prix que vous payez au départ.

Ne pas négliger les frais de loisir

Aujourd’hui, la plupart des lieux touristiques ont un site web. Il est judicieux de les consulter au préalable pour regarder les tarifs. Certains sites remarquables ont développé un réseau de partenaires pour pouvoir proposer des réductions. Dans les grandes villes par exemple, vous pourrez trouver des « pass » pour obtenir des rabais sur le prix d’entrée des musées, des châteaux ou des édifices religieux. Dans d’autres cas, certains endroits organisent un jour de gratuité comme en France, où l’entrée au musée est libre un dimanche par mois.

Comments