Tout connaître sur le vin


18 novembre 2019 Facebook Twitter LinkedIn Google+ Life Style



Une boisson prisée pour les repas, il sait accompagner vos aliments en les sublimant. Il faut néanmoins bien savoir les choisir et savoir leurs petits secrets. 

Le vin en général

Mais quelle est la recette du vin ? Celle-ci est à la fois simple mais complexe. Commençons par le cépage. Le cépage est le type de raisin cultivé et vendangé. Une fois récolté, il ira en macération. C’est à cette étape que le vin prend sa couleur grâce à la peau du raisin, si elle y est laissée ou retirée. Ensuite vient le tour de la fermentation.  Les goûts et les couleurs ne proviennent pas que du cépage. En effet, le climat y joue son importance, le type de terrain, la richesse du sol et donc la région d’implantation. Les plus connus seront les vins d’Alsace, de Bourgogne, ou encore de Bordeaux mais aussi du Rhône et de la Loire. Si vous en avez déjà fait le tour, vous pouvez élargir vos choix avec de vin européen. Car même si la France est le plus gros producteur de vins avec l’Espagne et l’Italie, il y en a d’autres à découvrir. Pour ce qui est du résultat final, vous y trouverez une majorité d’eau (85% environ) et d’alcool (jusqu’à 16% d’éthanol). Mélangez le tout, laissez reposer avec quelques ingrédients supplémentaires et vous aurez du vin.

Vin rouge/blanc/rosé 

  • Vin rouge

Cette couleur provient de la peau du raisin. Ce vin est assez fort en goût avec une texture particulière. Il se mariera plus facilement avec un repas qui a du caractère. Par là, il accompagnera facilement une viande rouge goûteuse plutôt que du poisson. Il sublimera la saveur de la viande mais cachera celle du poisson. Il peut également être un très bon accompagnateur de fromages forts. Il sera fortement conseillé de déboucher la bouteille plusieurs heures avant le repas pour l’aérer. À conserver au sec et même quelques années pour certains avant consommation ou très rapidement pour d’autres.

  • Vin blanc

Le vin blanc peut être sec (généralement fruité, il sera moins sucré que ses compères), moelleux (doux, fin et sucré en bouche) ou liquoreux (sera plus sucré que le moelleux et plus consistant). Il se conserve généralement au frais mais pas glacé, ce qui amplifierait son acidité. Le vin blanc peut être utilisé dans la cuisine directement, pour du déglaçage notamment. Il est souvent conseillé en guise d’apéro, avec les plats à base de poisson et les fromages doux.

  • Vin rosé

Le vin rosé se sert, tout comme le blanc, frais. Sa couleur pourra vous donner des indices sur son goût et son passé. Plus son rosé sera foncé, plus sa macération aura été longue donc beaucoup de goût. Au contraire, un rosé clair possédera un goût moins fort et plus subtile car sa macération aura été plus courte.

L’abus de vin est dangereux pour la santé mais avec modération il pourrait bien en être presque bénéfique.